Quelques idées de lecture ?

à partir de
380
chalet 2 chambres - 4/6 pers.
Est ce qu’il reste de la place pour moi ???
Christian Signol
Christian Signol

Christian Signol

Si vous aimez lire des romans qui se passent au alentours de votre lieu vacances, voici l'auteur qui fait la fierté du cru !

Christian Signol est né dans le village Les Quatre Routes du Lot, qui comme son nom l'indique est situé dans le Lot.

Il a beaucoup écrit sur notre petit coin caussenard qui fait tant rêver...

Il est l'auteur de la trilogie "La Rivière Espérance" dont une série télévisée a été tirée.

Mais les titres dont l'histoire se déroule vraiment à proximité du Bois de Faral (centre du monde s'il en est...) sont "Antonin, paysan du Causse"et "Marie des brebis". Les autres ne s'éloignent guère non plus...

Son titre le plus connu est "Les cailloux bleux", son premier roman.

Chien-Loup

Serge Joncour raconte l’histoire, à un siècle de distance, d’un village du Lot, et c’est tout un passé peuplé de bêtes et anéanti par la guerre qu’il déterre, comme pour mieux éclairer notre monde contemporain. En mettant en scène un couple moderne aux prises avec la nature et confrontés à la violence, il nous montre que la sauvagerie est un chien-loup, toujours prête à surgir au cœur de nos existences civilisées.

Je ne l'ai pas encore lu, mais ça ne saurait tarder !!

Claude Michelet

Cet auteur est né à Brive-La-Gaillarde en 1938, ancien agriculteur, il a beaucoup écrit sur la terre et les agriculteurs avec entre autre la saga des Viahle, famille d'agriculteur de St Libéral, en Corrèze, : "Des grives aux loups", "Les palombes ne passeront plus", "L'appel des engoulevents" et "La terre des Viahle".

Ce n'est pas le Lot, mais c'est un département limitrophe du Lot avec une campagne très proche, aux mentalités similaires.

Une année à la campagne

J'ai lu ce livre avec délectation !
Sue Hubbell raconte son quotidien à la campagne avec tous ses émerveillements et elle fait ça vraiment très bien.
Elle décrit la nature avec une telle poésie et une telle finesse, par touches si délicates que l'on ne peut que s'émouvoir, s'étonner et être heureux avec elle.
Elle parle de la nature mais aussi des humains, de ses voisins, de gens de passage, d'amis et c'est toujours avec douceur et délicatesse.
J'ai adoré ce livre contemplatif.
A lire dehors, sous un arbre, au Bois de Faral, en se laissant interrompre par le bruit des abeilles et du vent dans les feuilles.
A lire en rêvassant...

 

Plateau

Attention, ce livre est d'un tout autre genre, beaucoup plus sombre ! 

C'est un roman qui se passe dans un univers aride et retiré, un peu comme peut l'être parfois, la campagne du Lot.
C'est un roman noir, plein de non-dits, de frustrations et d'une certaine violence.
Une violence physique, psychologique, mais aussi celle que l'on se fait à soi-même quand on ne s'écoute plus. Celle qui se répercute sur les autres.
Le plateau en question, c'est celui de Millevache, dans la Creuse, soufflé par les vents, déserté petit à petit par ses habitants. Il ne reste que des anciens et ceux qui n'ont pas pu partir.
La terre est dure, les gens aussi.
La vie est un peu sauvage.
On fait comme on a toujours fait, quitte à en crever.
L'écriture porte l'histoire merveilleusement. Les personnages sont secs et prudents, fous et violents ou juste discrets.
Savant dosage de mystère et de tradition, on est aspiré par ces vallons et ces vieilles bergeries. On regarde derrière soi et on écoute les bruits.
On s'attache à ces espèces de survivants...

Ici ça va

Ce titre, comme un début de lettre rassurant rend parfaitement l'état d'esprit du livre : un couple change de vie, s'installe à la campagne.

Un titre simple, une écriture simple et apaisante, un roman très court. 
On lit un bout de nature, un morceau de vie, un sourire ou une averse.
De courts chapitres sans prétention, tout en douceur pour une reconstruction délicate des blessures de l'enfance, sans drame, sans tragique.
On est loin des effets tapageurs et bouleversants.
Juste un peu de simplicité, de finesse et d'émotions presque aériennes.
Vous voyez cette petite plume qui volette ?

Dans la forêt

Certains livres arrivent dans notre vie au bon moment. Ils semblent répondre tout à coup à une question restée en suspens.
Dans la forêt raconte la fin d'un monde de consommation arrivé à bout de souffle. Plus d'électricité, plus d'essence, les magasins sont vides faute de moyen de transport, plus de téléphone, plus d'eau courante...
Alors que faire quand on a 17 ans et qu'on avait plein de projets ?
Deux soeurs, isolées, vont devoir choisir de vivre plutôt que survivre.
"Ta vie t'appartient" disait leur mère... Mais que fait-on d'une vie qui est devenue étrangère ?
Jean Hegland raconte la relation entre ces deux jeunes femmes, leurs peurs, leur amour, les tensions. 
Elle interpelle sur notre mode de vie, sans vraiment juger et sans sombrer dans l'horreur. 
C'est fin, c'est touchant. C'est incroyablement parlant.
On dirait que c'est demain.

Mort d'un berger

 

Le livre commence par la mort d'un berger retrouvé par son père.
Pas d'étalage de tristesse, on dirait que le vieil homme sourit parce qu'il a le soleil dans les yeux.
Le ton est donné. On regarde autour de soi, ce Mercantour qui semble magnifique. On absorbe l'ambiance de village retiré. le monde moderne n'est pas loin mais pas trop près quand même.
La vie suit son cours, les rencontres se font, les brebis sont bien gardées. 
Il n'y a pas de loup.
Mais les brebis meurent anormalement...
On ne peut pas tuer le loup.
D'ailleurs, il n'y en a pas, ce n'est pas bon pour le tourisme.
Plein de sujets sont doucement abordés, sans moralisme, juste des mots joliment agencés.
Le vent souffle dans nos cheveux et le troupeau avance dans la montagne.

Françoise Sagan

The auteur lotoise la plus connue... Célèbre auteure de l'incontournable Bonjour tristesse

Mais qui n'a guère écrit sur la ruralité...

On l'imagine mal en bottes de caoutchouc, les pieds dans la boue au milieu des brebis caussenardes... Elle serait plutôt l'archétype de l'intellectuelle rebelle parisienne, genre James Dean à la française... Succès, célébrité, voitures, alcool, cigarettes et mondanités...

Mais elle est née ici, dans le Lot et est inhumée ici, dans le Lot, dans le cimetière du village de Seuzac, à quelques kilomètres de Cajarc.

Elle a quand même écrit un petit livre très drôle : Les faux-fuyants, sur le choc culturel de parisiens qui doivent vivre quelques jours forcés à la campagne.

C'est frais, c'est drôle, ça ne mange pas de pain.