Notre petite randonnée prend une forme officielle...

à partir de
380
chalet 2 chambres - 4/6 pers.
Est ce qu’il reste de la place pour moi ???

Comment créer un vrai circuit de randonnée...

D'abord, il faut énormément de patience.

Ensuite, il faut créer un peu de synergie pour ne pas se retrouver seul face à l'ampleur de la tâche.

Il faut une belle puissance de persuasion.

Et surtout, il faut garder le sourire en toute circonstance parce que ça vaut vraiment le coup.

Au départ, il a sagi de ré-ouvrir un circuit de randonnée pré-existant, mais à l'abandon depuis plusieurs années.

Après avoir convaincu les élus de l'intérêt d'une telle démarche pour la collectivité, avec la mairie, nous avons organisé une journée citoyenne, où nous nous sommes retrouvés avec une petite trentaine de personnes venues débroussailler, tronçonner, ramasser et dégager les branches, tondre, beaucoup transpirer... Cela a été une très belle journée. Je crois que tout le monde a été un peu fier du travail abattu et de se retrouver là, ensemble pour rendre service et créer quelque chose.

Une fois les sentiers ré-ouverts, il a fallu faire le balisage officiel d'une petite randonnée (PR comme on dit dans le jargon). C'est un balisage jaune assez vif, que l'on trouve partout en France.

Un peu de matériel

Il faut aussi un peu de matériel !

Cela a l'air simple, dit comme ça, mais ça demande énormément de temps, et un petit équipement. Il ne suffit pas de partir tranquillou avec son petit pot de peinture et son pinceau, genre la fleur au fusil...

Non, non, non ! Il faut des cisailles pour couper les branches qui empêcheraient de voir la balise, une petite meuleuse pour lisser le support où l'on posera la balise, des pochoirs à bonnes dimensions pour faire des balises bien formatées, un pot de peinture, un pinceau, des chiffons, un seau pour porter le tout et c'est parti !

Cela prend des heures et des heures et des heures...

Des heures et des heures et des heures....

Parce que non seulement, il faut faire tout le balisage du circuit dans un sens, mais il faut aussi prévoir les petits malins qui voudront le faire en sens inverse !

Et quand vous pensez avoir fini, au bout d'environ quatre ou cinq après-midi complètes, il faut faire la deuxième couche

Pour être honnête, la deuxième couche va beaucoup plus vite et demande beaucoup moins de matériel. Là, on peut partir la fleur au fusil.

Ensuite, il faut refaire une fois le tour dans les deux sens, en essayant de prendre du recul et voir les balises que l'on aurait pu oublier.

Et c'est sûr, malgré tout ça, qu'il en manquera quand même...

A l'automne, on l'inaugure officiellement ! 

Le Parc Naturel Régional des Causses du Quercy a créé en collaboration avec des personnes du village, du contenu qui sera téléchargeable sur vos smartphones avec de chouettes explications sur la faune et la flore et bien sûr un peu d'histoire.

Je ne manquerai pas de prendre quelques photos...